Nicolas Sjöstedt 

Nicolas Sjöstedt passe dix années à Paris dans la publicité comme directeur artistique où il crée les story-boards de films publicitaires. De retour en Suisse, il est graphiste et scénographe au Musée d’ethnographie de Neuchâtel tout en réservant la quasi-totalité de son temps libre à la création. Il scénarise et tourne des courts-métrages et publie sa première narration dessinée, Aoi Hito en français et japonais. Puis Oreiller de chair fraîche paraît chez l’éditeur veveysan Hélice Hélas, en 2011. Nicolas Sjöstedt a collaboré un temps à l’aventure du mensuel satirique Saturne mené par Ariane Dayer. Le petit satirique romand Vigousse le compte, depuis ses débuts, parmi ses dessinateurs assidus. 

Résultats 1 - 1 sur 1.

Scroll To Top